Une enfance en Creuse entre Marche limousine et Berry…

Laure Constance GATET voit le jour en CREUSE dans la maison de ses grands parents maternel. L’enfant, qui porte les prénoms de ses deux aïeules, naît le samedi 19 juillet 1913 à « trois heures du soir » à « la Maison-Dieu », commune de BOUSSAC-BOURG (CREUSE) où ses parents, Louis Eugène GATET et Marguerite Agathe MALASSENET, résident « momentanément »1.

…au sein d’un cercle familial privilégié par une certaine aisance et un accès à l’instruction.

Négociant en vins, Félix MALASSENET est alors âgé de 46 ans. Il est né le 22 décembre 1866 à BOUSSAC-VILLE (CREUSE)4. Il est d’un marchand de bois, Jean MALASSENET, et d’une maîtresse d’hôtel, Agathe MICHEAU. Félix épouse à l’âge de 22 ans, à LAVAVEIX-LES-MINES, la fille d’un sabotier, Laure Marie MARTIN, née à Gouzon (Creuse) le 18 mars 18665. La jeune femme est instruite. Titulaire d’un certificat d’études primaire, elle est également détentrice depuis le 22 janvier 1884 d’un brevet de capacité pour l’enseignement primaire6. Le couple donne naissance à deux filles : Marguerite Agathe née le 9 février 1890 à BOUSSAC-VILLE et Laure Marie, née le 5 juin 1892.

 

Alors que la cadette, reste célibataire toute sa vie, l’ainée des filles MALASSENET, Marguerite Agathe, épouse à l’âge de 22 ans, un jeune professeur d’école normale de Guéret, Louis Eugène GATET.Louis Eugène GATET est alors âgé de 28 ans. Il est le fils d’un couple de petits cultivateurs-vignerons du Cher : Jean GATET et Constance Gilberte PLANTELINE.

 

Le couple donne naissance à deux enfants : Louis Eugène GATET né le 4 février 1884, père de Laure, et Eugène GATET, né le 1er décembre 188611.

 

Erudit et intellectuel, Louis GATET incarne le modèle de la réussite républicaine. Fils de petits vignerons du CHER, Devenu un « hussard noir de la République », il va connaître une brillante carrière au sein de l’instruction publique, le conduisant tour à tour à devenir professeur, puis directeur d’école normale pour finir sa carrière comme inspecteur d’académie de la Creuse de 1942 à 1945.

 

Laure Gatet est née et à grandie au sein d’une famille de la petite bourgeoisie « populaire et provinciale » de la IIIème République.Le parcours de sa famille maternelle, illustre la réussite de cette « classe moyenne indépendante » constituée de petits négociants, fidèles à la République et à ses valeurs, avides de promotion et de reconnaissance sociale. Maire radical socialiste de sa commune pendant près de 30 ans, le grand père Félix Malassenet incarne cette réussite.