Les lieux de vie de Laure Gatet, garants de sa mémoire

 

Aujourd’hui le souvenir, l’engagement et le sacrifice de Laure Gatet sont à jamais associés à plusieurs autres lieux de mémoire qui tous, comme Périgueux, ont marqué son histoire personnelle.

 

Bordeauxoù son destin à basculé cette nuit du 10 juin 1942. Son nom est désormais associé à deux emplacements dans la ville :

  • L’ancienne faculté de médecine de Bordeaux, place de la Victoire, où une plaque commémorative rappelle son nom dans le hall d’entrée.

  • Une rue qui porte son nom depuis 1951.

 

Boussac, où elle est née, il y a un siècle. En 1947, la presse creusoise rappelait cette origine creusoise.

 

« Si la Dordogne est fière de Laure Gatet, la Creuse la revendique aussi pour être une de ses filles puisqu’elle est née à Boussac-bourg que son grand père administra pendant trente-six ans. Elle commença ses études au lycée de Guéret, où son père était professeur à l’École Normale d’instituteurs et où il termina sa carrière comme inspecteur d’académie de la Creuse. A cette si honorable famille qui donna le meilleur d’elle-même à la France (son deuxième enfant, Pierre, après avoir été treize mois prisonnier en Prusse orientale rapatrié comme vétérinaire, s’engagea dans l’AS et eut l’épaule cassée devant Civray) tous ses amis creusois – et ils sont nombreux – adressent l’expression de leur grande sympathie »

 

C’est en vertu de cet attachement, que la municipalité de Boussac-bourg a inauguré en avril 1997 une stèle commémorative au lieu dit « la planche au pré » à proximité de la Maison natale de Laure GATET.

C’est également en ce lieu, où elle est née, que son nom est associé aux différents monuments commémoratifs de la commune et plus intimement à la sépulture familiale des familles Gatet et Malassenet qui se trouve dans le cimetière de Boussac-ville.

 

A Aubusson, sur le monument de la déportation, on peut lire « Gatet Laure, 1939-19345 15/02/1943 Auschwitz Birkenau »

 

A Guéret, sur le Mémorial de la Résistance Creusoise, avenue Charles de Gaulle,on peut également lire les mêmes informations.

 

A Barèges, sur une plaque commémorative, reprise dans la publication sur l’histoire de Barèges, commandée par la municipalité, on retrouve la trace de Laure Gatet.